Connectez-vous à la terre

 

Je vous parle d’une de mes dernières lectures : le livre de Clinton Ober « Connectez-vous à la Terre ».

Le sous-titre m’a beaucoup interpellée : « Peut-être la découverte la plus importante sur la santé ! ». Un peu plus loin j’ai lu « Les résultats de la mise à la Terre se traduisent souvent par une amélioration significative – même par des transformations radicales – de votre état de santé et de votre vitalité ». J’avais très envie d’en savoir plus…

Déjà, qu’est-ce que la mise à la Terre ? Il s’agit de se mettre en contact avec le sol, pieds nus. On enlève chaussures et chaussettes et on reste assis ou debout sur le sol, en marchant ou non. Il faudra compter un temps suffisant (au moins 30 minutes par jour, grand minimum).

 

Alors là on peut se dire, mais euh comment un truc aussi simple peut avoir un impact aussi grand sur la santé ?!
Si vous avez un peu de connaissances en électricité, vous savez que les appareils électroménagers sont tous reliés à la Terre via les tiges de terre des prises de courant. Et ceci afin d’éviter que les appareils « sautent ». Notre corps lui aussi est un système « (bio-)électrique » ; il est « chargé ». Sauf qu’avec notre mode de vie actuel, nos chaussures avec semelles en plastique isolent de la terre, tout comme les sols de nos maisons. On se retrouve avec des surcharges dans notre corps, qui ne sont pas évacués et stagnent, provoquant divers troubles de santé.

Le corps humain aurait donc besoin d’évacuer ses surcharges énergétiques dans la Terre. Mais ce n’est pas tout ! D’après l’auteur, mis à la Terre, nous recevrions en plus des électrons (chargés négativement), qui viendraient se lier avec les radicaux libres en excès dans notre corps (chargés positivement).

Dans de nombreuses maladies chroniques (allergies, asthme, diabète, troubles intestinaux, sclérose en plaque, etc.) on retrouve une inflammation chronique. A la base, l’inflammation est une réaction normale du corps pour réparer des tissus lésés. Mais dans certains cas elle s’emballe, les radicaux libres oxydent les tissus. Neutralisés par les électrons en provenance de la Terre, les radicaux libres n’attaqueraient plus les tissus du corps, inflammations et douleurs diminueraient donc.

 

Différentes études scientifiques ont été réalisées et montrent :
– un meilleur fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et nerveux ;
– des guérisons plus rapides avec moins d’inflammation ;
– un meilleur sommeil et une diminution du stress ;

– une meilleure régulation des hormones et des cycles jour/nuit (avec une application sur les symptômes de décalage horaire).

 

Mon expérience : j’ai commencé il y a quelques mois à marcher dehors pieds nus et j’ai aussi investi dans un drap de mise à la Terre pour dormir (des fils d’argent sont cousus dans le drap, relié à la tige de terre de ma prise de courant. Ceci est sans aucun danger puisque le drap n’est pas relié au courant venant des prises). Le drap permet de passer environ 8h chaque nuit relié à la Terre, le pied ! Bon j’avoue que les 3 premières nuits ont été difficiles ! Je me suis réveillée en pleine nuit avec des fourmillements dans tout le corps ! Depuis, tout va bien et surtout j’ai senti des effets dès la première semaine avec une sensation d’avoir beaucoup plus d’énergie le matin au réveil ! Même si la mise à la Terre n’est qu’un élément de santé parmi d’autres (ça ne résout pas tous les problèmes bien sûr), j’adore mon drap et je ne manque pas une nuit avec lui !! Et marcher dehors pieds nus, dans l’herbe, sur le sable ou dans l’eau de mer, quel bonheur. Les éléments nous ressourcent, c’est certain !

 

Et vous avez-vous déjà testé la mise à la Terre ?

0 commentaires

Que mangeaient nos ancêtres les hommes préhistoriques ?

 Des pistes de réflexion pour aller vers une santé optimale. Podcast et article complet ci-dessous. :, me Que mangeaient nos ancêtres les hommes préhistoriques ? Quelques éléments en provenance du livre "Sapiens : une brève histoire de l'humanité" de Yuval Noah Harari...

Les bienfaits émotionnels des fruits et légumes

J’ai découvert l’alimentation sensorielle il y a 5 ans grâce au livre de Dominique Guyaux « L’éloge du cru ». J’en ai retenu un principe important : le corps sait instinctivement quel aliment est le meilleur pour lui, au moment précis où on lui demande. Ainsi, avant...